• Accueil
  • > Archives pour janvier 2013

Code Quantum

31012013

Datant des années 90, cette série fut ma préférée pendant mon adolescence et encore de nos jours. Je me souviens que je regardais chaque soir après le collège, ce rendez-vous très important. Tout était réuni pour que ça me plaise beaucoup : avec des valeurs, de l’humour, de la nostalgie, de la bonté, de l’amitié sincère, des décors et ambiance d’autrefois, de l’innocence, de l’espoir, etc… Tout ce qui devient rare et disparaît aujourd’hui. Cela m’a longtemps inspiré pour la vie de tous les jours, voulant bien faire, mais c’est impossible à retrouver dans le réel, alors mon côté Alceste a ressurgit.

Code Quantum dans Cinéma / Série / Théâtre code-quantum-7

J’adore le principe de réparer les erreurs du passé, d’essayer de corriger des évènements qui nous ont laissés des regrets et remords, afin de mieux profiter de ceux qu’on aime ou d’un destin qui semblait proche. Scott Bakula était un acteur qui a su jouer très juste ce rôle, émouvoir, faire rire, réfléchir, et faire de la musique. Un vrai don de soi, il m’a vraiment beaucoup marqué.

Image de prévisualisation YouTube

L’imaginaire était un atout et le spectateur pouvait s’identifier à Sam lorsqu’il se retrouvait dans une situation qu’on a tous pu ressentir. Sam était aidé d’Al son ami hologramme (venant du présent). Ce second rôle était aussi un rôle clé, plein de charme. J’aimais beaucoup le moment de la transmutation à la fin des épisodes, c’était la surprise et un nouveau cas à sauver, avec des effets spéciaux modestes mais efficaces ! Moments émouvant :

Image de prévisualisation YouTube

                    code-quantum-18 dans Cinéma / Série / Théâtre

La musique est très belle, émouvante, prenante. J’ai acheté le cd des musiques de la série ainsi que cette intégrale dvd pour mon plus grand plaisir. Le générique rassemble ce que j’aime : le voyage dans le temps, le ciel et ses vues accélérées, les dates et les figures d’époques, génial !

Image de prévisualisation YouTube

                     code-quantum-1

code-quantum-6

Le dernier épisode m’arrache les larmes à chaque fois, c’est une fin triste, un sacrifice, qui conclut de façon logique l’altruisme et le dévouement qu’a le personnage depuis le début. Il préfère ne pas rester sur un échec et aider les autres jusqu’au bout. Très émouvant à chaque visionnage.

code-quantum-2




Se faire à l’idée de Johnny

29012013

Après avoir vu Jacques Dutronc, Eddy Mitchell et Dick Rivers, il ne me reste plus que Johnny Hallyday à aller voir en concert, pour être en théorie assez complet dans les rockeurs français des sixties et plus. Il n’a jamais été une de mes priorités d’écoute ou de style; je ne suis pas un fan de la première heure de Jojo, mais les choses ont évolué depuis le cd fait avec M que beaucoup ont détesté « Jamais seul ». Je trouve qu’il a réveillé la bête, c’est du grand rock très rare en France, de bonnes ambiances et un chant puissant. Excepté des ballades dont une pour sa fille qui gâche tout et des textes limites, l’album cogne dur ! Ses dernières sorties depuis l’album fait avec son fils « Sang pour sang » étaient pour moi du convenu et de l’indigeste, surtout « Marie ».  Et voir tous ces gens chanter « Allumez le feu » comme des moutons, le réduisant à ça ou presque, ne pouvait que me faire fuir. Finalement, un grand respect s’est installé face à ce rockeur qui survit dans ce monde de feu de paille.

Se faire à l'idée de Johnny dans Musique coffret-collector-jamais-seul-johnny-hallyday

J’aime ce titre bien rock avec une montée en puissance, une basse parfaite, on prend son pied d’entrée pour commencer le disque

Image de prévisualisation YouTube

Magnifique ambiance ténébreuse, on croirait un titre seventies, la voix est rauque, grave, sensuelle

Image de prévisualisation YouTube

Plutôt que de rester sur des retenues puériles, j’ai pensé qu’il ne fallait pas repousser les choses, et aller voir ce monstre de la chanson. Ce sera du concret le 16 juin prochain, même si j’ai acheté une place très éloignée et hors de prix. L’ambiance sera exceptionnelle c’est certain.

100_5667 dans Musique




Fabrice Luchini

27012013

Acteur et homme de textes immense, une vrai fierté française. Véritable autodidacte, il représente l’esprit d’Éric Rohmer dans toute sa splendeur, même s’il ne peut pas être réduit qu’à cela. Le meilleur professeur du joli français, pouvant captiver les plus hermétiques. Lisant et citant tout ce que le littérature a offert de plus riche, censé et beau. Intellectuel à la pensée fine, pertinente, lucide, noire, il est unique, drôle, agaçant (la politique), attachant. Véritable show-man des plateaux télé, il est capable de briller dans un endroit terne et de faire réfléchir, habité par l’envie de nous réveiller.

Fabrice Luchini dans Cinéma / Série / Théâtre fabrice-luchini-15

Pour le découvrir, le meilleur reportage que j’ai jamais vu sur lui était passé sur France 5, dans la merveilleuse émission « Empreintes ». Ce portrait énorme alterne moments cultes, réflexions, beaucoup d’humour, évoque son parcours, ses références… Documentaire fort qui a changé beaucoup de choses en moi en 2009.

Image de prévisualisation YouTube

Après ça, j’ai été le voir 2 fois au théâtre, pour mon plus grand bonheur. C’est un véritable puits de connaissance, et je prend souvent note de ces citations, toujours sorties dans le bon contexte avec audace et justesse. Il se répète parfois mais c’est comme pour approfondir des gammes jusqu’à l’excellence. Théâtre de l’Atelier à Paris : il a pris l’habitude d’y faire des représentations, je l’ai vu 2 fois ici.

theatre_de_latelier_mars_20101 dans Génie / Icône

J’ai récemment été voir, non sans mal (neige et beaucoup d’attente : le projeteur du cinéma avait oublié d’appuyer sur le bouton pour lancer le film, ça ne s’invente pas, ça se vit…), son dernier film « Alceste à Bicyclette ». J’ai retrouvé tout l’univers de Luchini : Molière et les textes écrits à la virgule, l’Ile de Ré où j’avais passé de merveilleuses vacances à jamais gravées et un des lieux d’habitation de Fabrice, des réflexions sur le monde notamment des acteurs, une représentation final au théâtre de l’atelier, une actrice de caractère me rappelant Maruschka Detmers, puis le vélo avec des périples dans des paysages de cartes postales. A noter aussi la prestation magnifique du grand Lambert Wilson.

7756910702_l-affiche-du-film-alceste-a-bicyclette




L’Nrj Music Awards de la mascarade

27012013

J’ai regardé l’émission des Nrj music awards afin d’essayer d’être à la page musicale des jeunes et un peu moins jeunes. Mais cette page s’est vite avérée être froissée, face à ce soit disant « meilleur de l’année » pour Nrj. En gros; ceux qui ont gagné un prix sont les mêmes qui bénéficient à longueurs de journée sur les ondes, d’un véritable matraquage et d’une propagande sans limite à la télé, avec overdose. On peut se dire que ce show n’est finalement fait que pour des gens ciblés, mais l’impact est énorme. Je vois bien des gens en magasin demander le dernier cd à la mode ou celui qu’on entend à la radio, etc… Cela met trop en lumière le médiocre sectaire.

Y avait-il compétition quelque part ? Avec autant de nominations et tant de publicités à l’année, ils sont sûrs de remporter quelque chose. Ecoeurant pour les autres boycottés, les gagnants vont ensuite s’en vanter sur les réseaux sociaux puis vendre davantage. Ce spectacle épileptique n’était que magouillage, playback et postures. Ce simulacre de remise de prix était comme une lettre à la poste, pour pouvoir gâter toujours les mêmes. Pokora a dans l’histoire de cette cérémonie, le record avec 9 trophés… Une farce qui attrape des oreilles conditionnées; les lavages de cerveaux ont portés leur fruit.

Seul accroc à cette émission truquée, un coup de gueule vite étouffé de Nolwenn, véritable talent qui est repartie bredouille alors qu’elle vend énormément de disques en France ou à l’étranger. Une cérémonie mafieuse avec des intérêts bien en vu : aider les premiers à être encore plus premiers. Placer son poulain dans la course, essayer de faire le buzz, d’avoir une tenue rebelle ou hot, et faire de la provoc’ calculée au millimètre pour avoir des titres le lendemain, comme la fait S’hym lors de sa prestation fausse, vulgaire, énervante et prétentieuse. Le niveau a terriblement baissé en quelques décennies, de quoi faire un nouveau disque « les jeunes chantent tel ou untel », faute d’inventivité…

Seule satisfaction personnelle, j’ai apprécié que Tal reçoive un prix pour la révélation de l’année car c’est mérité à mon sens, au vu de la qualité de son album et de sa prestance sincère. Espérons qu’elle garde la tête froide et qu’on ne la voit pas trop, même si elle est incontournable. En venant chercher son prix, elle a eu cette joie simple, cette humilité, cette surprise, cette émotion de gagner qu’ont les nouvelles artistes en train d’éclore, loin d’être habituée et d’avoir le melon. Ça m’a touché, bravo à elle. ;)

L'Nrj Music Awards de la mascarade  dans Actualité 2515007_tal2

Alors, consterné par ce théâtre de compétition, j’ai trouvé de la consolation avec des commentaires sur Charts in France ! Certains me font penser que je ne suis pas seul à être indigné par tout ce milieu verrouillé. Écrits qui m’ont bien fait rire ou acquiescer, la résistance s’organise !

capture-copie dans Ecrits/Pensées/Réflexions




POURQUOI ? (2)

26012013

Pourquoi doit-on être au top (cuisine, sport, humour, physique, etc…) ?

Pourquoi les journalistes français sont-ils si prises de tête ?

Pourquoi intituler tout nouveau programme, expression, magasin… en anglais alors qu’eux ne titrent rien en français ?

Pourquoi les religions divisent-elles au lieu de rassembler ?

Pourquoi on oublie des choses alors qu’on devait y penser absolument ?

Pourquoi en magasin, on choisit l’article du fond avec l’espoir qu’il soit plus neuf que les autres ?

Pourquoi croyons nous à un candidat tous les 5 ans, un coup la gauche puis déçu la droite, ou inversement, sans bouleversements majeurs depuis des décennies ?

Pourquoi commémorer, offrir des choses,  le jour annuel prévu au calendrier alors qu’il y a 365 autres jours pour le faire ?

Pourquoi le portable est-il devenu si vital alors qu’autrefois on s’en passait ?

Pourquoi l’attirance ou alors l’indifférence, suivant les personnes ?

Pourquoi pour les divertissement français, tous sont habillés en noir, la couleur d’un enterrement ?

Pourquoi chaque nouvel artiste qui commencent à avoir une notoriété se sent-il obligé de parler d’engagement, d’associations ?

Pourquoi irai-je dans le sens de la vague ?

POURQUOI ? (2) dans Ecrits/Pensées/Réflexions red-question-mark-clip-art-circle_428358




POURQUOI ? (1)

26012013

Pourquoi toujours parler de Paris alors qu’il y a 36000 communes ?

Pourquoi faire autant de bébés alors que l’on est surpeuplé, qu’il y a peu d’emplois et logements ?

Pourquoi dire que l’on vous rappellera alors que cela ne se fera pas ?

Pourquoi beaucoup oublie de parler avec leurs propres mots et répète les créations des autres : « grave », « yeeesss », « pécho », « relou », etc… ?

Pourquoi se mêler d’une guerre et pas d’une autre ?

Pourquoi lorsqu’il neige, on est le pays qui gère le plus mal cette situation ?

Pourquoi nous voyons ou entendons, toujours les mêmes dans les médias ?

Pourquoi payer pour pouvoir payer ?

Pourquoi les choses qu’on espérait arrivent trop tard ?

Pourquoi les pourris vivent-ils si longtemps ?

Pourquoi serai-je politiquement correct ?

POURQUOI ? (1) dans Ecrits/Pensées/Réflexions question-mark




Bientôt… le Tomahawk !

25012013

Je bous d’impatience du nouveau Tomahawk, ça se précise sérieusement, avec de jolies unes de magazine rock !

Bientôt... le Tomahawk ! dans Musique l5721

312318_10151440030481103_1946375913_n dans Musique




Destins brisés

25012013

J’ai toujours été fasciné par ces artistes ayant eu un court passage sur terre. Ce sont à jamais des étoiles filantes qui avaient chacune une aptitude particulière, une capacité naturelle dans une activité, elles sont représentatives d’une époque.  De façon injuste, ce sont souvent les meilleurs qui partent en premier. Ceux-ci ont tous une personnalité, une fêlure, un talent rare, inoubliable. Leur vie s’étant arrêtée en pleine jeunesse, cela leur offre l’éternité, et une légende s’est créée au fil du temps, de façon exponentielle. Ils sont restés figés au top de leur popularité, ce sont des personnes inégalables, on ressent un grand gâchis lorsqu’on les revoit à l’œuvre. J’essaie de ne pas manquer des émissions comme « Légendes », « Nous nous sommes tant aimés », « Un jour, un destin » et autres portraits fascinants. Une vingtaine de personnalités parties trop tôt en exemple, hors normes et sacrées, mosaïque nostalgique romantique…

Destins brisés dans Génie / Icône z-destions-brises




Enfin libre…

24012013

J’ai été ému d’apprendre qu’enfin la française Florence Cassez était libre… Après 7 ans perdus en prison, c’est un heureux dénouement tardif. Cette histoire grotesque qui fera sûrement un film, montre les limites de la justice, les magouilles, une vision sévère et à sens unique des droits. Certains pays sont encore de nos jours dignes de ce que dénonce le film « Midnight express ». Cette actualité réjouissante m’a poussé à découvrir davantage cette jolie rousse : j’ai appris qu’elle peignait en prison et des toiles ont été exposées en France, j’apprécie son style. Bonne seconde vie à elle. Tout ceci me rappel Ingrid Bétancourt, horreur qui m’avait aussi touché, même si cela était une prise d’otage.

Enfin libre... dans Actualité 464410-le-livre-de-florence-cassez-a-l-ombre-637x0-2

Peinture de Florence

florence-cassez2-460-350_scalewidth_460 dans Actualité




Idéal de femme : Amanda Langlet, Margot

22012013

Pour sa simplicité, sa complicité, sa douceur, sa gentillesse, son écoute, ses réflexions, sa classe, sa beauté naturelle, sa répartie, sa voix, ses tenues vestimentaires, son art de vivre, ses sourires, sa silhouette, etc… je trouve que l’actrice Amanda Langlet dit Margot dans « Conte d’été » représente un idéal. Une rencontre qu’on aimerait tous faire, avec des échanges construits, intelligents, une joie de vivre malicieuse. Un tremplin pour mieux savourer les instants du quotidien, une ferveur solaire découlant de chaque regards, une émulation raffinée permettant de profiter de l’autre. Son joli physique agréable et tout en simplicité, me fait rêver à une telle femme. Ce que dégage l’actrice en dehors du cinéma semble tout aussi exceptionnel. Ses films sont difficiles à trouver, tel une quête de moments précieux. J’aurai aimé que son talent soit davantage exploité. Scènes emblématiques, confidente magnifique :

Image de prévisualisation YouTube

Jolie affiche du film « Conte d’été »

Idéal de femme : Amanda Langlet, Margot dans Cinéma / Série / Théâtre conte_ete_aff_1

Songeuse et nostalgique

amanda_langlet_conte_ete-06 dans Ecrits/Pensées/Réflexions

Ballades complices

conte-d-ete-1996-07-g dans Génie / Icône

Écoute attentionnée

amanda_langlet_conte_ete-041 dans Idéal

Instant magique de symbiose

rohmer-oeuvres-28

Resplendissante

amanda-langlet-9

Conversations instructives et précieuses

conte-d-ete_portrait_w858

Portrait

amanda-langlet-1-copie

Amanda Langlet récemment, lumineuse

aspx

A une soirée hommage à Eric Rohmer

atl_4967-2







Bienvenuedansmatete |
Blog-Note Rose |
Syndicatscolairepaulverlaine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Youriniglirimirnaglu
| Rencontreinternet
| Mouchine