Fabrice Luchini

27 01 2013

Acteur et homme de textes immense, une vrai fierté française. Véritable autodidacte, il représente l’esprit d’Éric Rohmer dans toute sa splendeur, même s’il ne peut pas être réduit qu’à cela. Le meilleur professeur du joli français, pouvant captiver les plus hermétiques. Lisant et citant tout ce que le littérature a offert de plus riche, censé et beau. Intellectuel à la pensée fine, pertinente, lucide, noire, il est unique, drôle, agaçant (la politique), attachant. Véritable show-man des plateaux télé, il est capable de briller dans un endroit terne et de faire réfléchir, habité par l’envie de nous réveiller.

Fabrice Luchini dans Cinéma / Série / Théâtre fabrice-luchini-15

Pour le découvrir, le meilleur reportage que j’ai jamais vu sur lui était passé sur France 5, dans la merveilleuse émission « Empreintes ». Ce portrait énorme alterne moments cultes, réflexions, beaucoup d’humour, évoque son parcours, ses références… Documentaire fort qui a changé beaucoup de choses en moi en 2009.

Image de prévisualisation YouTube

Après ça, j’ai été le voir 2 fois au théâtre, pour mon plus grand bonheur. C’est un véritable puits de connaissance, et je prend souvent note de ces citations, toujours sorties dans le bon contexte avec audace et justesse. Il se répète parfois mais c’est comme pour approfondir des gammes jusqu’à l’excellence. Théâtre de l’Atelier à Paris : il a pris l’habitude d’y faire des représentations, je l’ai vu 2 fois ici.

theatre_de_latelier_mars_20101 dans Génie / Icône

J’ai récemment été voir, non sans mal (neige et beaucoup d’attente : le projeteur du cinéma avait oublié d’appuyer sur le bouton pour lancer le film, ça ne s’invente pas, ça se vit…), son dernier film « Alceste à Bicyclette ». J’ai retrouvé tout l’univers de Luchini : Molière et les textes écrits à la virgule, l’Ile de Ré où j’avais passé de merveilleuses vacances à jamais gravées et un des lieux d’habitation de Fabrice, des réflexions sur le monde notamment des acteurs, une représentation final au théâtre de l’atelier, une actrice de caractère me rappelant Maruschka Detmers, puis le vélo avec des périples dans des paysages de cartes postales. A noter aussi la prestation magnifique du grand Lambert Wilson.

7756910702_l-affiche-du-film-alceste-a-bicyclette


Actions

Informations



Une réponse à “Fabrice Luchini”

  1. 29 01 2013
    Jordan White (18:43:48) :

    Fabriche Luchini…Typiquement le genre d’acteur qui peut agacer comme fasciner. Je l’aime beaucoup. Pour sa verve, pour son verbe, pour son parcours remarquable (d’abord garçon coiffeur il est arrivé au cinéma là où personne ne l’attendait). Il est effectivement un des comédiens fétiches de Rohmer.

    Il excelle dans son cinéma, notamment dans Le Genou de Claire dans lequel il tient un si ce n’est son premier rôle, tout en blondeur, insaisissable, troublant. Il a tourné dans les Nuits de la pleine Lune ou Le maire, l’arbre et la médiathèque (pas sûr de l’ordre des mots).

    Il a beaucoup tourné, eu des moments de calme cinématographique relatifs, et est monté sur scène, pour jouer de La Fontaine (qu’il admire profondément) et Céline entre autres. C’est difficile d’ailleurs de jouer du Céline dans une époque politiquement correcte comme la nôtre (Balmer le joue en ce moment au théâtre).

    Sur un plateau il peut être confondant de naturel et aller dans l’intime sans qu’on lui demande, à une époque il était l’invité qui assurait le spectacle, les animateurs le poussaient là dessus pour faire de l’audimat. Et puis il y a l’interview chez Dumas qui livrent des clés sur sa personnalité, son rapport aux femmes.

    Un homme de lettres (ça devient de plus en plus rare), de talent, de caractère…

    Dernière publication sur Popkotidien : The Dandy Warhols nouveau titre

Laisser un commentaire




Bienvenuedansmatete |
Blog-Note Rose |
Syndicatscolairepaulverlaine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Youriniglirimirnaglu
| Rencontreinternet
| Mouchine