• Accueil
  • > Archives pour décembre 2014

L’enfer… d’Henri-Georges Clouzot

30122014

Je suis fasciné par le travail inachevé « L’enfer » d’Henri-Georges Clouzot tourné en 1964 avec Romy Schneider et Serge Reggiani principalement. Un tournage qui n’a pas pu se terminer suite à de nombreux retards, folies et nombreuses prises d’une même scène. Ce qu’il en reste est une succession d’audaces, de trouvailles, d’expériences sonores et visuelles retranscrivant le supplice et le calvaire de la jalousie… Voir et imaginer sa moitié avec un autre est un cauchemar ! Qui donne des suées, des images abjectes, un profond dégout. Le personnage qui subit cela est hanté par des visions névrosées et un mal être journalier. Romy est magnifique dans ces chutes, les couleurs sont étranges, obsédantes, psychédéliques, tout ce que j’aime. Le noir et blanc aussi est splendide. Des répulsions qui auraient pu donner un chef d’œuvre…

Voici des images fortes, figées ou en gif, avec vidéos aussi. Hommage à Romy qui s’est donnée complètement dans cette intrigue invivable.

l (14)

l (1)

l (2)

l (2)

l (5)

Belles scènes de jalousies et visions d’enfer de sa femme avec un/e autre…

Image de prévisualisation YouTube

l (5)

l (6)

l (4)

Joli livre retraçant le parcours de ce film inachevé, avec de belles photos.

4emedeCouv

l (6)

l (7)

l (10)

Effets de noirs et blanc, ombre et lumière, et couleurs démoniaques sublimes.

Image de prévisualisation YouTube

l (8)

l (13)

l (12)

l (9)

Romy, femme séduisante et infidèle, enfin ce sont les visions d’elle sans lui…

l (17)

l (10)

l (15)

Romy Schneider - Enfer (2)

l (16)

Romy Schneider - Enfer (5)

Scènes de malaises, compiles du film qualifié de maudit… surement le sujet !

Image de prévisualisation YouTube

Romy Schneider - L'enfer (3)

l (15)

l (19)

Le jaloux imagine sa femme se faire belle, fatale pour d’autres. Jolis décors.

l (27)

Romy Schneider - Enfer (3)

l (1)

Romy Schneider - Enfer (6)

Reggiani joue bien, il l’imagine faire des excès sans lui, s’amuser et le laisser là à sa détresse, vivant bien son absence. Romy est terrible !

l (2)

l (12)

l (17)

l (20)

l (21)

l (18)

Un homme de trop, névroses à temps plein. Comparaison inévitable.

l (21)

l (22)

Une femme peut aussi vous voler la votre… Pas de tabous dès les années 60.

l (26)

l (24)

l (3)

l (25)




Clichés divers d’hiver

26122014

20141108_222053

SAM_1237

20141203_154641-1

38

20141225_153111

1er-de-l-an-seule




Moments télés de Patrick Dewaere

22122014

On connaît les films de cet acteur inégalé, mais ses passages tv ici réunis sont très intéressants pour cerner son approche du métier. Ici pas de personnage mais un homme vrai et entier, au phrasé et magnétisme rare. On voit au fil de cette quarantaine de minutes, du charisme, un professionnalisme fort, des idées pertinentes et personnelles sur le rendu de son travail et ses perceptions. Une implication qui ne laisse pas indemne après un tournage. Hors des films, ces interviews nous montre un homme doué, drôle, qui se raconte avec politesse, rires pour se protéger, douceur et pensées idéalistes. :)

Image de prévisualisation YouTube



20 albums préférés 2014 + 3 compiles

18122014

Ma sélection CD de l’année ! Fruit du hasard d’écoutes et de gouts personnels, je suis guidé par des univers éclectiques. Inclues ici 3 compiles, car cela marque souvent autant que du neuf. Pas d’ordre de préférences dans ce classement. Je suis surement passé à coté d’autres perles, mais étant sélectif en musique, les oublis sont obligatoires. Écouter tout est impossible ! ;)

 

Todd Terje – It’s album time (bonnes ambiances instrumentales de salon)

ToddTerje

 

Johnny Hallyday – Rester vivant (un chant touchant, bon cru)

Johnny_Hallyday_Regarde_Nous

Leonard Cohen – Popular problem (jolie voix et musique épurée belle)

Columbia Records Leonard Cohen Popular Problems cover

 

Got a girl – I love you but i must… (Mike Patton sur 1 titre, pop tendance rétro)

MI0003731814

 

Forever pavot – Rhapsode (un génie…! énormes morceaux très riches)

Forever-pavot-cover-BD-310x310

 

Dums dums girls – Too true (dance pop sympa en voiture!)

Dum-Dum-Girls-1-28

 

Lana Del Rey – Ultraviolence (univers poétique et atypique, j’adore)

lana-del-rey-1403216007

 

Elysian Fields – For house cats and sea fans (jazzy et chant sensuel)

Visuel-ELYSIAN-FIELDS-For-House-Cats-And-Sea-Fans

 

Florent Marchet – Bambi galaxy (de l’électro inspiré et agréable)

1540-1

 

Mustang – Ecran total (bon rock avec ironie savoureuse des textes)

mustang-500-tt-width-360-height-342-crop-1-bgcolor-000000

 

Yodelice – Like a millions dreams (un des meilleurs rockers français)

photo_1409215295

 

Blues Pills (tendance 70′, très bon rock entrainant)

BluesPills-BluesPills_CoverDesignbyMarijkeKoger-Dunham

 

Dick Rivers – Rivers (très grand chanteur avec folk, rock, country, un hit)

vinyl_player

 

Émilie Simon – Mue (magnifique musique électro très travaillée et mélodique)

photo_1389694930

 

Elisa Tovati – Cabine 23 (un timbre reconnaissable, mélodie marquante)

elisa-6

 

Lofofora – L’épreuve du contraire (pour se défouler et adhérer aux messages)

lofofora-epreuve-du-contraire

Alain Souchon & Laurent Voulzy (sublime musique et chants en osmose)

L-album-est-disponible

 

Nolwenn Leroy – O tour de l’eau (bretonne douée, double live superbe)

DoubleCD-COllector-Nolwenn

 

Heartsrevolution – Ride Or Die (pop un peu folle et japonisée)

heartsrevlp

 

John Zorn -  The last judgement (sons barrés des derniers retranchements)

41RVxzpFybL._SY300_

 

—————————— 3 COMPILES —————————

Ennio Morricone – L’essentiel (un maître à écouter sans modération)

ennio-une1-tt-width-360-height-342-crop-1-bgcolor-000000

 

Louis de Funès – Musiques de films 1963/82 (des perles, varié et mélodique)

1540-1

 

LES GEANTS DE LA GUITARE (coffret 4 CD beaucoup écouté, airs très beaux)

Titelive_3700139309773_D_3700139309773




L’idylle style

13122014

Voici un essai neutre et dans un exercice de style sombre.

filmnoir008%5B1%5D

Le temps regrette ses alliés désireux
Dans son coin, briller de mille feux
Une paire faisant parfois des impairs
Clandestin dans une vie irrégulière
Roi détrôné, le cul entre deux chaises
Tout donner pour alimenter la braise
Le sentiment d’urgence anime la passion
Mettre de la folie et oublier la raison
Le basique de l’amour éclaire les priorités
Clairvoyance du destin pour les festivités
L’obscurantisme démarre lors de ces creux
Être sous plis, craignant toujours les adieux
Le parfum de ses décombres fouette les idéaux
Entre s’imaginer et vivre, différents écriteaux
Passer en dernier sublime les inexactitudes
Manger des miettes n’arrache pas la solitude
Régime totalitaire, romance en page blanche
Le chaud et le froid, renvoyant aux errances
Les marches arrières dépassent le présent
Culture de glands pour s’abonner aux vents
Maux Sade, états dame arrivés à bon porc
Fusion d’exception, tout vient en accords
Tomber en amour pour une photo glacée
Impression en noir et blanc timorée
Amour qui stationne en double file
Penseur inconnu échoué sur son île

 

Amour-Divin

Chercher la rime mais être sans mots
Impuissance désaxée si rien ne vous vaut
L’a priori chagrine l’hermétique au rien
Jours perdus sans pouvoir se tenir la main
Le réel rattrape les courses de la guigne
Créature pleine d’envie où chacun signe
Le calvaire de ne pas être, brise la chance
Le désordre des regrets dérègle la balance
Le placard hagard des hasards lézards
Puisement de terrains stérile dans sa gare
Contingence dépeuplée des nuances réprimées
S’imposer sans compter, prouver un rapproché
Chiner les joies d’amour en contrôle continu
Le tapis rouge pour les plus grands revenus
Le ménage pour lui, le bridage pour l’autre
La maison des sentiments se retrouve sans hôte
Pose sur des pauses sans eau de rose
Dans les malentendus, on voit qui ose
Écran de fumée, elle se retourne entière
Pour briser ses reflets et offrir l’amer
Récompenses sans délivrer le mâle famé
Concret des lunes pour univers étoilé
Prendre un ticket au lieu d’en avoir un
Vivre, sinon l’amen à tout, mène à rien…

 

couer---Copie




La société du jugement

7122014

A travers le quotidien réel ou virtuel, je trouve qu’on assiste à une multiplication de jugements sur tout le monde et sur n’importe quel sujet. Une société de tribunal permanent où chaque geste, prise de parole, photo, sketch,… sont examinés à la loupe. Tout est pris au sérieux, avec de grandes proportions, des effets boule de neige énormes, un championnat d’indignations à la moindre occasion. Internet, les chaines d’infos, les médias et les réseaux sociaux ont tout accéléré. Les priorités passent à coté…

jugement

Un monde de critiques gratuites ou fondées, qui donnent une ambiance pesante chaque jour. Chaque démarche est vue sous un angle polémique. Chape de plomb si on n’est pas politiquement correct. Il faut de + en + montrer patte blanche et oublier les audaces de peur de représailles… On s’étonne que dans la rue ou dans les sondages, il y ait beaucoup de tristesse, d’aigreur, de résignés, mais la faute revient à ce système cadenassé par des codes, buzz, manque d’ouverture ou encore avec les associations ! Bigre !

la-déception-ne-vient-jamais-des-autres

Les français sont râleurs, ils s’en donnent à cœur joie ! On ne peut plus rien faire ou dire sans que cela soit tourné dramatiquement, avec un coté catégorique effrayant. Si on compare les libertés d’avant avec aujourd’hui, je ne peux m’empêcher de penser qu’il y a régression dans pas mal de domaines. Plus de bons provocateurs qui réveillent la masse, que des consensuels friands de buzz. Les libertés d’avant l’an 2000 sont loin…! :(

jugement le doigt

* Entre gens : il y a toujours quelqu’un qui vous a dans le viseur; pour votre attitude, votre physique, vos gouts, vos relations, etc…!

* Les à priori sont terribles, avoir sa chance sans être sous-estimé est rare !

* Le marché des études ou du travail ne sont que jugements et difficultés !

* En voiture, l’autre conducteur est toujours moins bon et pas rapide !

* Amour : souvent l’apparence est jugée avant d’analyser une personne !

* Télé : beaucoup d’émissions où l’on juge sans pitié et qui formatent !

* Net : des commentateurs d’actus qui ont souvent la science infuse sur tout !

* Commentaires sur des sujets : rarement du positifs, souvent un défouloir !

* Humour : un sketch osé sur les femmes, populations, religions… et c’est un vent de réactions et d’associations qui vous menacent !

* Même avant de mourir, il y aurait le jugement dernier : paradis ou enfer !

71mlNhUoFAL._SL1482_

ETC… des tas d’autres exemples tristes !!!

jugement







Bienvenuedansmatete |
Blog-Note Rose |
Syndicatscolairepaulverlaine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Youriniglirimirnaglu
| Rencontreinternet
| Mouchine